Accueil > En action > 2016 : un budget placé sous le signe de la rigueur bénéfique

2016 : un budget placé sous le signe de la rigueur bénéfique

Le conseil municipal de Cannes a voté à l’unanimité le budget 2016 de la commune. Un budget placé sous le signe de la rigueur bénéfique.

À l’heure où la dette publique en France a progressé de 3,8% en un an, atteignant un niveau record de 96 % du PIB, David Lisnard a présenté en Conseil municipal, un budget primitif de 449,9 millions d’euros qui protège le contribuable et prépare l’avenir par une baisse de la dette communale, une diminution des dépenses de fonctionnement et une absolue sobriété fiscale.

L’année 2015 a été marquée par les intempéries meurtrières qui ont frappé la commune dans la soirée du 3 octobre, dont le coût des dégâts sur les seuls biens communaux est estimé à 40 millions d’euros. Parallèlement à ces aléas, de 2014 à 2017, la perte de ressources pour la Ville de Cannes du fait de l’Etat (D.G.F., F.P.I.C., transfert de charges, augmentation des indices de rémunération) s’élève à 76 millions d’euros !

C’est pourquoi en 2016, la rigueur bénéfique appliquée par le Maire à Cannes sera plus que jamais maintenue. Les nombreuses économies de fonctionnement et la réorganisation de la Mairie lui permettent de respecter ses engagements.

Il protège les contribuables locaux en maintenant les taux de fiscalité communale inchangés grâce à la maitrise des dépenses et à l’optimisation des recettes de fonctionnement. La surtaxe sur les résidences secondaires ne sera pas appliquée et les abattements fiscaux ne seront pas modifiés.

Il prépare l’avenir et protège les générations futures en assurant un niveau d’investissement de 258 millions d’euros sur la durée du mandat tout en poursuivant la réduction de la dette communale.

Avec une baisse de 33,7 millions d’euros de la dette de 2014 à 2016, la capacité de désendettement est passée de 8,4 ans en 2014 à 6,63 ans au 31 décembre 2015.

45 millions d’euros de nouveaux investissements sont inscrits en 2016, auxquels s’ajoutent 7 millions d’euros liés aux intempéries, pour financer notamment la reconstruction de l’école des Broussailles, la première phase de l’embellissement du Carré d’Or, le réaménagement des boulevards du Midi Louise Moreau (opération Boccacabana) et Jean Hibert, la poursuite de la mise en accessibilité des espaces publics et bâtiments communaux, la deuxième tranche de la résidence d’artistes dite « Suquet des Artistes »…

Ainsi, face à un environnement budgétaire difficile, notamment à cause des décisions gouvernementales, David Lisnard transmet à la Mairie la culture de penser et agir différemment pour garantir une maîtrise budgétaire tout en préservant l’attractivité et la qualité de vie de Cannes.

12764660_10154041016834379_4528221120630165071_o

Consultez tous les articles > En action

Google Analytics Alternative