Accueil > A la Une > En action > Pour Cannes > 2021 : David Lisnard présente ses voeux

2021 : David Lisnard présente ses voeux

Chers amis, en raison d’un incident technique, l’article lié aux Voeux de David Lisnard n’a pu être accessible dans la dernière newsletter. Vous trouverez ci-dessous les grands axes du discours du maire de Cannes à l’occasion de cette intervention à destination de tous les Cannois.

« Les voeux sont toujours un moment d’attention aux autres et de prospective » a commencé David Lisnard dans un « contexte qui exige rigueur, courage, ardeur »

« 2020 continue de produire ses effets négatifs sur le plan humain, sur le plan sanitaire, sur le plan budgétaire. 2021 commence donc dans cette immense difficulté.

La santé est indispensable aux individus, de même que la paix est indispensable aux peuples. Je pense à tous ceux qui souffrent physiquement, qui souffrent psychologiquement, qui souffrent psychiquement.

La vie n’est pas que sanitaire ni biologique. La vie est aussi économique, sociale, faite de relations humaines. Et je pense particulièrement à ceux qui se retrouvent en panne d’activité.

Dans ce contexte, il nous faut être toujours plus solides et solidaires.
Solidaires pour accompagner ceux qui souffrent. Solides pour assumer nos devoirs dans cette époque si difficile. »

Rappelant les actions menées par la Mairie de Cannes et la Communauté d’agglomération pour compenser les carences de l’Etat dans la gestion de la pandémie (distribution de gel hydroalcoolique, de masques alternatifs, de matériels au monde hospitalier et aux professionnels de santé et à présent les vaccnodromes au Palais des Festivals et au Palais des Victoires avec des rendez-vous assurés en fonction des doses fournies par l’Etat, 50% inférieures à ce qui avait été annoncé par le ministère de la Santé) David Lisnard a tenu à saluer tout particulièrement la mobilisation des agents publics et des particuliers qui ont ainsi montré leur appartenance à une même communauté cannoise par la solidarité exprimée.

Abordant les conséquences financières de la crise liée au Covid-19, David Lisnard souligne « l’immense travail d’assainissement des finances communales, de remboursement de la dette, par anticipation, pour dégager une capacité d’auto financement conjugués aux excédents réalisés grâce aux efforts de gestion ont permis de digérer l’année 2020 et d’aborder 2021 dans le respect des principes d’orthodoxie financière. »

Et de confirmer la poursuite de la diminution de la dette, la sobriété fiscale avec aucune augmentation des taux communaux ou intercommunaux., dégager de l’auto financement pour investir dans la ville. « C’est essentiel parce que c’est ce qui permet d’améliorer notre qualité de vie et l’attractivité code la cité, donc de contribuer au rebond économique. »

Ainsi, le maire de Cannes a cité, de façon non exhaustive les grands chantiers en cours ou lancés en 2021, tels qu’à La Bocca avec notamment le projet Nouvelle Frayère ou encore les nouvelles phases de BoccaCabana, la place centrale, l’ouverture de la salle des fêtes, la rénovation de la Croisette, du Mouré Rouge, des Allées de la Liberté, du haut de l’avenue de Grasse, la rue Maréchal Foch, « pour à chaque fois rendre la ville plus pratique, plus accessible, plus esthétique avec une offre de transport, de stationnement et de piste cyclable adaptée. »

David Lisnard a par ailleurs souligné la démarche de végétalisation de la ville, à travers ses aménagements urbains, la protection du littoral, de la mer et de la baie et annoncé la livraison au printemps prochain du multiplex de Cinéma à proximité du campus universitaire.

« Une dynamique qui touche toutes les générations, une volonté ardente de défendre les intérêts de notre ville, une volonté farouche de préparer la reprise économique et sociale et un devoir absolu d^’être solidaire avec ceux qui souffrent et qui vont souffrir dans cette période de crise mais aussi de transformation accélérée dans un monde instable avec une géopolitique dangereuse avec des menaces sur notre démocratie, des menaces internes, notre atonie démocratique doit être combattue, l’incivisme doit être combattu, l’insécurité doit être combattue. Le sentiment d’impuissance publique qui porte atteinte à l’image de la démocratie, il faut réorganiser l’appareil de l’Etat pour qu’il retrouve le sens de la performance, créer de la responsabilité, que l’on soit plus simple, plus efficace, plus direct, comme on le fait dans une entreprise, comme on le fait dans une Mairie, comme on le fait dans la vie en général ».

Vaste chantier, immense nécessité pour retrouver de l’agilité, de la flexibilité, de l’adaptabilité au monde contemporain et rétablir la confiance des citoyens dans la performance publique.

Consultez tous les articles > A la Une, En action, Pour Cannes

Google Analytics Alternative