Accueil > En action > Pour Cannes > Commémoration de la 74e cérémonie honorant le souvenir des victimes et héros de la déportation

Commémoration de la 74e cérémonie honorant le souvenir des victimes et héros de la déportation

Moment particulier dans les nombreuses commémorations rythmant les cérémonies du souvenir. Cette commémoration présidée par David Lisnard nous rappelle tous les ans l’horreur de la barbarie qui a frappé tant de civils lors du dernier conflit mondial.

Ce devoir de mémoire, perpétré tous les ans par de nombreux Cannois, est l’occasion de rendre hommage à toutes les victimes de l’ignominie nazie.

Retrouvez des extraits de l’allocution de David Lisnard :

« Nous sommes rassemblés pour faire mémoire. Pour réveiller la mémoire des hommes et des femmes massacrés par la folie nazie et plus particulièrement de ceux qui connurent le voyage sans retour en direction des camps de concentration et d’extermination.» (…) « Cette journée anniversaire de la libération des camps de concentration nous invite donc au souvenir de tous les déportés, de tous ceux qui furent saisis par le sort et condamnés à une destination inconnue où leur vie allait basculer dans l’horreur et la terreur.» (…) « Nous sommes venus nous souvenir, faire mémoire de ces 8 millions d’hommes, de femmes et d’enfants dont 6 millions de Juifs broyés par la folie d’autres hommes. Parmi eux il y avait des Cannois, nous pensons à eux, c’est leur souvenir qui nous rassemble.»

« Le nom de tous ceux qui sont partis pour un voyage sans retour est à jamais gravé sur ces pierres au pied desquelles nous nous rassemblons si régulièrement. Il est gravé dans nos esprits. Il est gravé dans nos cœurs » (…) « Le nom de tous ceux qui sont partis pour un voyage sans retour grave l’édifice de notre communauté de leur sacrifice nourricier de notre Nation.» (…) « J’ai ainsi sollicité, avec le Président du Consistoire, Gérard BAVARD, le Président de la SNCF, Guillaume PEPY, pour qu’une plaque commémorative soit installée dans l’enceinte de la gare en hommage aux 167 Juifs cannois déportés.»

« Nous devons retrouver le sens du sacré, qu’il soit laïc ou spirituel. La mobilisation autour de Notre-Dame de Paris incendiée montre que le même sentiment d’appartenance qui transcende les convictions, les origines et les croyances, est là.» (…) « C’est dans notre vie de tous les jours que nous devons éprouver le goût la France, éprouver la fierté d’appartenir à notre Nation.»

David Lisnard a rappelé que le combat contre la « bête immonde » était plus que jamais d’actualité :

« Elle connaît sa forme absolue dans les actes tragiques par lesquels des fanatiques privent de vie ceux qui ne pensent, croient et vivent pas comme eux.» (…) « La bête immonde, on la retrouve dans tous les extrémismes qu’ils soient religieux ou politiques, qu’ils soient de l’extrême gauche ou de l’extrême droite. Elle s’exprime par un totalitarisme mondial. Il est capital de tenir ferme sur nos valeurs et traditions.» (…) « Il nous revient à chacun de tenir ferme sur ce que nous sommes, ce qui fait notre essence et consistance, ce qui nous rassemble au-delà de nos différences cultuelles, l’esprit républicain, la volonté de faire Nation, le respect, la solidarité, la fraternité.»

« Soyons vigilants, soyons fidèles, soyons vrais et déterminés avec nous-mêmes et avec notre passé, pour construire en toute vérité et dans la paix notre avenir, celui de la France, de l’Europe et du monde. Vive Cannes ! Vive la République ! Vive la France !» David Lisnard, Maire de Cannes et Président de l’agglomération Cannes Lérins.

Consultez tous les articles > En action, Pour Cannes

Google Analytics Alternative