Accueil > En action > Contre le remplacement des jours fériés traditionnels

Contre le remplacement des jours fériés traditionnels

Remplacement des jours fériés traditionnels :
mobilisons-nous pour que le Gouvernement annule cette nouvelle disposition communautariste !

La loi dite Macron est intitulée « pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques ». De cette intention il ne reste pas grand-chose dans le texte définitif (rien pour assouplir le Code du Travail, diminuer les charges, lutter contre les effets de seuil, remettre en cause le compte pénibilité, etc …).

Mais on y trouve autre chose, hélas.

En effet, dans le cadre de l’examen à l’Assemblée Nationale de ce projet de loi, à la faveur de l’amendement 2992 déposé par une Députée socialiste de la Réunion, une étrange disposition a été adoptée, avec l’accord du Gouvernement : les départements d’outre-mer pourront remplacer des jours fériés issus de fêtes catholiques, devenus de l’ordre de la tradition, « par un même nombre de jours fériés locaux », cela « afin de tenir compte des spécificités culturelles, religieuses et historiques », sur un simple arrêté préfectoral.

Or, une telle mesure insérée en catimini est très grave. Cet amendement, devenu inscrit dans la future loi, est malsain et dangereux. Il fait le lit du communautarisme.

Une telle rupture entre les territoires de la République est en contradiction avec les premiers mots de notre Constitution selon lesquels en son article 1 « la France est une République indivisible ».

Aussi, il me semble indispensable de mobiliser l’opinion sur ce point pour que, tant qu’il est encore temps et avant l’adoption définitive de la loi dite Macron dans le cadre de la procédure d’urgence décidée par le Premier Ministre, le Gouvernement annule cette disposition scandaleuse qui instaurerait une rupture d’égalité dans la République, ouvrirait la voie à toutes les revendications communautaristes sur le territoire métropolitain, lancerait un débat aussi inutile que pervers dans le contexte actuel.

La France a mieux à faire, par exemple pour relancer son économie et lutter contre le chômage. Notre pays doit être soudé autour de son histoire et non éclaté par des revendications centrifuges.

Consultez tous les articles > En action

Google Analytics Alternative