Accueil > A la Une > En action > Pour Cannes > Couvre-feu à 18 heures : une mesure inepte contre la Covi-19 et encore plus destructrice d’économie

Couvre-feu à 18 heures : une mesure inepte contre la Covi-19 et encore plus destructrice d’économie

Après les annonces d’Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, mardi 29 décembre 2020 au 20h de France 2, et à la suite du comité local réuni par le Préfet en cette fin de matinée, David Lisnard, président de l’agglomération Cannes Pays de Lérins, Charles Ange Ginésy, président du Conseil départemental, Jean Leonetti, président de l’agglomération Sophia Antipolis, et Jérôme Viaud, président de l’agglomération du Pays de Grasse, contestent la pertinence d’une nouvelle mesure de couvre-feu à partir de 18h sur tout le département dès le 2 janvier 2021.

« Aucune évaluation sanitaire tend à démontrer que les interactions sociales sont plus fortes à ces heures de la journée et aucune mesure de contrainte et de contrôle particulière n’est annoncée pour accompagner cette mesure.

Au contraire, elle risque d’avoir un effet contre-productif car les gens vont s’agglutiner dans les grandes surfaces commerciales sur des temps plus réduits et parce que personne ne se retrouve dans ce magma de règles mouvantes.

Comment les services publics vont-ils s’organiser pour assurer leur permanence (crèches, écoles, etc.) ? Bien évidemment, aucune précision n’est apportée.

Comment vont s’organiser les restaurants qui pratiquent le « click and collect » ? Silence de nouveau.

Et que penser du couple Maire/Préfet, tant vanté par le Gouvernement, qui n’est qu’une illusion ? Aucune concertation préalable n’a été organisée avec les Maires, la décision a été prise depuis Paris. Nous demandons la départementalisation des décisions et la prise en compte de la territorialité.

Le seul effet de cette mesure sera néfaste pour notre économie, pour nos commerces. Encore une fois, par des décisions unilatérales, mal préparées, on tue notre activité économique.

Il aurait été plus efficace d’établir un contrôle strict aux frontières et d’imposer des tests à l’arrivée à l’aéroport de tous les voyageurs.

Il aurait été également plus pertinent de déployer une stratégie de vaccination massive, anticipée, claire pour tous, ce qui éviterait des pressions isolées.

Encore une fois, les Maires et Présidents d’Agglomérations ainsi que le Président du Conseil départemental se trouvent devant le fait accompli de dispositions nationales qui concernent leurs territoires auxquelles ils n’ont été en rien associés et qu’ils devront faire appliquer sans mode d’emploi.

Il est préférable par conséquent que le Gouvernement renonce à cette mesure inepte. »

David Lisnard, président de l’agglomération Cannes Pays de Lérins,

Charles Ange Ginésy, président du Conseil départemental des Alpes-Maritimes,

Jean Leonetti, président de l’agglomération Sophia Antipolis,

Jérôme Viaud, président de l’agglomération du Pays de Grasse.

Consultez tous les articles > A la Une, En action, Pour Cannes

Google Analytics Alternative