Accueil > A la Une > En action > Pour Cannes > Covid-19 : nouveau point de la situation cannoise

Covid-19 : nouveau point de la situation cannoise

Mercredi, David Lisnard, qui suit quotidiennement l’évolution de l’épidémie,  publiait un nouvel état chiffré et détaillé de la situation azuréenne et cannoise en marge de la résurgence des contamination à la Covid-19.

« Tous les indicateurs dans notre région PACA concernant la propagation du virus se dégradent, avec désormais un taux de positivité (pourcentage de personnes testées positives) de 5,14 dans les Bouches du Rhône et de 3,16 dans les Alpes-Maritimes (pour une moyenne régionale de 4,09) et un taux d’incidence (nouvelles personnes contaminées pendant les 7 derniers jours glissants, pour 100 000 habitants) de 82,5 dans les Bouches du Rhône et de 49,3 dans les Alpes-Maritimes, pour une moyenne régionale de 55,03.
Dans notre département toujours, le nouveau cluster d’hier est composé de cinq cas à Nice en lien avec un séjour linguistique. Et nous sommes informés quotidiennement de nouveaux cas détectés un peu partout sur nos communes, y compris parfois en établissements médicaux sociaux qui nécessitent la plus grande attention (à chaque fois, le contaminé est isolé et tout l’entourage, professionnel, personnel, etc, est testé). Il est très probable que les Alpes-Maritimes passent en rouge la semaine prochaine.
Ce qui est rassurant ensuite :
Il faut en premier lieu souligner que l’épidémie a pour l’instant un « impact modéré à très modéré sur les structures hospitalières ». Ainsi, à l’échelle du département, il n’y a à ce jour qu’un patient Covid en réanimation dans les Alpes-Maritimes et 19 patients Covid+ accueillis en unités d’hospitalisation conventionnelle.
La situation à l’hôpital de Cannes reste bien orientée, puisque (à hier 18 août après-midi), le Centre Hospitalier Simone Veil de Cannes a 0 patient Covid en réanimation et soigne six malades Covid+ hospitalisés en service de médecine interne et infectiologie, à des degrés de gravité divers. Deux patients résident à Cannes, deux en région parisienne, un dans le 13 et un à Naples.
Trois agents positifs sont en quatorzaine et toutes les personnes de leur environnement sont dépistées.
Du côté de la médecine de ville, les demandes de tests se multiplient (ce qui est normal), des cas sont régulièrement détectés et les mesures d’isolement, de suivi médical et de protection des entourages et contacts sont activées, comme il convient. A l’échelle nationale, l’activité COVID enregistrée par SOS Médecins et par les services d’urgences demeure stable (respectivement 4% et 0.7% du total de l’activité).
S’agissant des mesures (notamment en ce qui concerne le port du masque, qui fait tant parler) mises en place localement, outre les dispositifs du ressort de l’Etat, notre action municipale vise à contribuer à lutter contre la propagation du virus tout en préservant la vie sociale et économique, sans multiplier les annonces soit inapplicables soit liberticides. Nos décisions sont prises au regard de l’évolution de l’épidémie, des critères scientifiques connus et de notre capacité opérationnelle à les exécuter. Vous pouvez en trouver le détail sur le site internet de la mairie, Cannes.com. Je vous renvoie aussi à mon post de jeudi dernier, où j’évoquais nos mesures contre des rassemblements festifs et des établissements non respectueux des règles sanitaires, les campagnes massives de testing, etc. je rappelle aussi que la mairie de Cannes continue de mettre à votre disposition gratuitement des masques en tissu (tricouches et efficaces pour protéger, conformes aux normes les plus exigeantes pour les masques alternatifs). N’hésitez pas à téléphoner à la mairie ou envoyer un e mail.
Les contaminations ont lieu dans des sites clos, avec un risque proportionnel à la densité des interactions humaines. C’est pourquoi un arrêté municipal rend obligatoire le masque dans les lieux clos publics et privés collectifs. C’est une première en France. Pour les sites privés, cet arrêté n’est pas « intrusif » ; simplement il donne un moyen réglementaire aux gestionnaires de copropriétés d’agir. Quant au plein air public, notre réglementation, adaptée aux réalités sanitaires et de contrôle, continue de s’appliquer. Il ne s’agit pas pour nous de flatter les opinions en multipliant les annonces et interdictions, mais à notre niveau communal (en complément donc des mesures nationales, puisque la protection sanitaire est une responsabilité de l’Etat), d’essayer d’être efficaces et adaptés aux réalités et non d’alimenter les peurs ou positions excessives et manichéennes, dans un sens ou dans l’autre.
Pour résumer, s’agissant du port du masque, il est obligatoire à Cannes dans :
– les espaces publics extérieurs où la densité humaine génère une proximité prolongée avec des personnes extérieures au foyer et/ou à une distance inférieure à celle de protection, dont les marchés, les rassemblements, les files d’attente. En fait, c’est du bon sens. Dans le doute, le masque est bien sûr conseillé, et pertinent pour les personnes fragiles dans toutes les situations de vie sociale hors du domicile.
– les espaces publics clos et/ou climatisés.
– les lieux clos publics et privés collectifs (voir plus haut).
– les établissements recevant du public (certains, notamment en soirée, sont régulièrement identifiés dans des publications sur les réseaux sociaux ou par des vidéos comme ne respectant pas les règles sanitaires notamment de distanciation. Soit ils ont un lien contractuel avec la mairie, comme les délégataires de services publics, et ils sont sanctionnés immédiatement par la Ville, soit ils sont indépendants – la grande majorité des cas – et ils sont alors systématiquement signalés aux services de l’Etat compétents qui ont la possibilité de les réprimer voire faire fermer),
– les commerces,
– les transports publics,
– les administrations et bâtiments publics.
Les mesures sur le port du masque à Cannes dans les espaces publics extérieurs ont été prises en cohérence avec d’autres collectivités (ou état) dont Monaco, Antibes, Grasse, etc.
Et il est bien sûr toujours essentiel de respecter les distances physiques et se laver très souvent les mains.
Prenons soin de nous et des nôtres, avec une vigilance particulière pour les personnes fragiles, notamment âgées.
Et vivement d’autres sujets ! »
Consultez tous les articles > A la Une, En action, Pour Cannes

Google Analytics Alternative