Accueil > En action > David Lisnard s’engage pour les Chrétiens d’Orient

David Lisnard s’engage pour les Chrétiens d’Orient

photo

David Lisnard participait, ce vendredi matin, à Nice, au rassemblement organisé en soutien aux Chrétiens d’Orient.

Dès le 14 juillet dernier, dans son discours prononcé dans le cadre de la fête nationale, le maire de Cannes exprimait son inquiétude devant les événements en Egypte, en Syrie et en Irak où les minorités chrétiennes sont persécutées par les djihadistes. 

En adhérant au Comité de soutien aux Chrétiens d’Orient lancé par le président du Conseil général, Eric Ciotti ( http://soutien-chretiens-orient.com), David Lisnard lance aujourd’hui un appel aux nations libres, à l’ONU, l’Europe et la France, pour qu’elles soutiennent les populations dans leur volonté de vivre libres dans leur pays.

L’Appel de David Lisnard pour les Chrétiens d’Orient

 « Je ne puis prendre ma liberté pour but, que si je prends également celle des autres pour but. » Jean-Paul Sartre.

 La tragédie qui se joue à plus de 3 300 kilomètres de nous pour les Chrétiens d’Orient est juste insoutenable.

 Que l’on soit croyant ou non, que l’on appartienne aux trois grandes religions du Livre ou à d’autres, que l’on soit responsable politique, militant associatif ou simple citoyen, il suffit d’être Homme pour refuser le sort de ces femmes et de ces hommes livrés à l’exil ou à la mort par les djihadistes islamiques.

De la destruction des mausolées musulmans à Tombouctou à celle du sépulcre de Jonas à Mossoul, les djihadistes prouvent qu’ils n’appartiennent à aucune civilisation ; ils n’appartiennent pas à l’Islam dont ils se revendiquent pour justifier leurs crimes tout en piétinant ses valeurs et en profanant son héritage. Ils ne sont reliés à aucune histoire et ne portent aucun avenir. Partout, leur raison d’être, ce qu’ils sont, ce qu’ils engendrent, c’est le chaos.

Les nations libres ont le devoir de résister à l’assaut de ce nouveau totalitarisme, ce fascisme du XXIe siècle, comme elles le firent à l’égard du nazisme et du stalinisme au XXe. Les nations libres ont le devoir d’aider les populations menacées par cette nouvelle tyrannie à libérer leur terre de son occupation barbare. Les nations libres ne peuvent rester spectatrices et doivent engager un combat à la hauteur de l’enjeu face à l’extrémisme islamiste qui menace chaque jour davantage l’humanité. Il s’agit, pour chacune et chacun de nous, quel que soit l’état de notre conscience individuelle, de poser un acte unanime de résistance. Ce n’est pas une affaire de foi, c’est une question de liberté, donc de responsabilité, c’est une absolue exigence de l’ordre de la dignité humaine.

Les organisations et associations engagées sur le front humanitaire doivent évidemment être soutenues par les pouvoirs publics et la générosité des citoyens. L’hospitalité internationale doit évidemment être accordée et garantie à ces populations chassées de chez elles. Mais le devoir des Nations Unies, le devoir de l’Europe, le devoir de la France est de permettre, par tous les moyens, aux Irakiens, aux Maliens, aux Syriens chrétiens, chiites, soufis, yézidis, etc. de pouvoir résister chez eux, pour défendre leur liberté et celle de leur terre.

Sinon, rien n’arrêtera plus la progression des djihadistes islamiques, y compris vers l’Occident. Libérer ces territoires, maintenir les minorités dans leur pays, c’est aussi l’affaire de notre sécurité à tous.

Alors que la France s’apprête à célébrer le 70e anniversaire de sa libération, qu’elle se souvienne de ce qu’il lui a fallu de courage, de lutte et de sacrifice pour retrouver la liberté. Qu’elle se souvienne de son besoin de forces alliées pour sortir du joug de l’occupant. Qu’elle voie aujourd’hui la détresse ces populations jetées sur les routes de l’exil pour échapper au massacre.

Appelons le Président de la République et le Gouvernement à prendre leurs responsabilités et à engager la France dans une action immédiate, claire, ferme, conforme à son histoire et à ses valeurs.

David LISNARD

Maire de Cannes

Vice-président du Conseil général des Alpes-Maritimes

Consultez tous les articles > En action

Google Analytics Alternative