Haro sur le plastique à Cannes. Après plusieurs actions sur le sujet (et notamment l’interdiction de l’usage des couverts en plastique aux 39 kiosquiers du bord de mer), la municipalité renforce sa politique de protection de l’environnement à travers un grand plan «zéro plastique» pour tous les utilisateurs du domaine public cannois, invités à parapher une charte environnementale. La démarche vise en particulier à bannir la vaisselle et les bouteilles d’eau en plastique à usage unique.

Les organisateurs d’événements sur le domaine public, les restaurateurs exploitant des terrasses, les gestionnaires de plages et les partenaires associatifs sont invités à signer un engagement avec la mairie leur demandant de proscrire l’utilisation du plastique dans le cadre de leurs activités au plus tard le 1er janvier 2021. « Nous continuons par les actes à faire avancer le développement durable à Cannes, souligne David Lisnard, maire de Cannes. Cette démarche écologique est plus que jamais nécessaire, à l’issue d’une crise sanitaire où le tout jetable et le plastique se retrouvent beaucoup trop souvent dans l’environnement. Il est temps de passer d’une société du jetable à une société du durable et de valoriser plus encore le civisme environnemental. »

Des sanctions à terme

Cette démarche anticipe l’application loi du 10 février 2020 relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire qui prévoit à terme l’interdiction de distribuer gratuitement des bouteilles en plastique dans les établissements recevant du public et dans les locaux à usage professionnel. « La charte cannoise va beaucoup plus loin que cette interdiction de distribution gratuite puisqu’elle impose à ses partenaires de supprimer l’usage, la vente et la mise à disposition des bouteilles d’eau en plastique » indique la mairie, qui prévoit de contrôler le respect de cette interdiction et des possibles sanctions (retrait de subventions et/ou du droit d’exploiter le domaine public). Des alternatives vont être également étudiées, notamment par le biais un diagnostic des fontaines de la ville « afin d’identifier tous les lieux équipés d’eau potable accessibles ou devant l’être« .