Accueil > En action > Pour Cannes > Première pierre de la maison de retraite publique et médicalisée Simone Veil : un établissement moderne et performant

Première pierre de la maison de retraite publique et médicalisée Simone Veil : un établissement moderne et performant

C’est en présence de Yves Servant, directeur de l’hôpital, Sébastien Martin, du Département des Alpes-Maritimes, Michelle Guez, déléguée  départementale de l’ARS et Hubert Maes, architecte du projet, que David Lisnard, maire de Cannes et président du Conseil de Surveillance de l’Hôpital de Cannes-Simone Veil, a posé symboliquement jeudi 18 février 2021, la première pierre de la future maison de retraite médicalisée publique de l’Hôpital de Cannes-Simone Veil.

Ce nouveau centre de gérontologie qui ouvrira à l’été 2023 est un acte fort de l’engagement de David Lisnard en faveur des personnes âgées dépendantes et à faibles ressources qui pourront ainsi être prises en charge dans un établissement hautement qualitatif.

« C’est un moment fort, très attendu par les résidents et leurs familles comme par les professionnels et c’était aussi une des priorités de cette nouvelle mandature que m’ont confiée les Cannois » a commenté David Lisnard avant de rappeler qu’il s’agit d’une « démarche qui s’inscrit dans notre politique sociale concrète, pragmatique : rappelons notamment qu’à Cannes, 60 % de lits publics et privés sont dédiés à l’aide sociale, quand la loi en exige 30% ».

Composé de trois étages et d’une superficie de 18 396m², réalisé pour un montant de 40 millions d’euros dont 18% proviennent du Conseil Départemental, positionné sur la partie sud de l’Hôpital de Cannes Simone Veil, à proximité immédiate des plateaux techniques du Centre hospitalier, il comprendra 314 lits et 24 places dont :

  • un EHPAD de 240 lits (comprenant un Pôle d’Activités et de Soins Adaptés de 14 places) ;
  • une Unité de Soin de Longue Durée de 40 lits ;
  • une Unité d’Hébergement Renforcée de 14 lits ;
  • une Unité de Réhabilitation Cognitivo-Comportementale de 10 lits ;
  • une Unité de Soins de Suite et de Réadaptation de 10 lits ;
  • un Centre d’Accueil de jour Alzheimer de 10 places.

Il est prévu que ce nouvel établissement replace à terme les maisons de retraite des Broussailles (171 lits, construit en 1970) et d’Isola Bella (56 lits, construit en 1980) afin d’offrir une capacité d’accueil de 87 lits supplémentaires pour devenir ainsi l’établissement public de référence pour l’accueil des personnes âgées dans l’Ouest des Alpes-Maritimes.

Sa construction permettra en outre de créer 66 places de stationnement supplémentaires.

Dans le prolongement de la politique sociale et d’amélioration de l’offre de santé voulue par David Lisnard, cet établissement est pour le maire de Cannes « le symbole de ce que nous voulons : une société solidaire et plus juste, plus attentive à l’autre, à tous les autres, et en particulier aux plus âgés d’entre nous. C’est cette attention aux plus fragiles qui détermine les exigences d’égalité et de fraternité qui font vivre notre pacte républicain et perpétuent le lien social ».

Consultez tous les articles > En action, Pour Cannes

Google Analytics Alternative