Accueil > En action > Pour Cannes > Prévention des risques : la Police municipale formée à intervenir en cas d’attentat terroriste

Prévention des risques : la Police municipale formée à intervenir en cas d’attentat terroriste

Cannes est la première commune de France à s’être dotée, à l’initiative de David Lisnard, d’un plan communal de prévention du risque terroriste en janvier 2016. Dans ce cadre, la Mairie de Cannes poursuit ses efforts de formation car, c’est une réalité de terrain, les policiers municipaux sont souvent les primo-arrivants sur les lieux d’agressions, d’accidents, ou d’actions violentes, voire d’attentat. Une situation qui nécessite une formation très spécifique dispensée aux agents par le biais d’une intervention de haut niveau comportant notamment une partie théorique et une mise en situation orchestrée par des policiers d’élite (RAID, GIPN, BRI).

Jeudi dernier, les agents de la Police municipale ont donc bénéficié d’une formation « primo intervenant dans le cadre d’une action terroriste » réalisée en situation réelle dans les locaux du Palais des Festivals, avec pour objectif général de rendre un agent capable :
•​d’intervenir en toute sécurité dans le cadre d’une alerte, une attaque terroriste, ou une mission de police générale en respectant les protocoles d’intervention ;
•​d’analyser une situation de crise et d’adopter une « méthode de raisonnement opérationnelle », car le rôle des primo intervenants est fondamental.

Les formateurs sont tous des policiers d’élite (GIPN, RAID, BRI) ayant participé à des missions opérationnelles telles que terrorisme, prise d’otages, interpellation de forcenés, en France et à l’étranger.

Cette formation s’inscrit dans le prolongement des exercices grandeur nature réalisés au Palais des Festivals et des Congrès en 2016 et dans des établissements scolaires (CFA de Cannes, Institut Stanislas et lycée Carnot).

Le risque zéro n’existe pas et n’existera jamais, mais le rôle d’une collectivité publique est de tout mettre en œuvre pour limiter ce risque. Avant même l’instauration de l’état d’urgence par l’État à la suite des attentats de novembre 2015, la Mairie de Cannes, sous l’impulsion de David Lisnard, a été la première ville de France à se doter d’un plan communal de prévention du risque terroriste et à dégager un budget pluriannuel d’investissement de 7,5 millions d’euros pour sécuriser le territoire et les établissements publics (notamment les crèches et les écoles).

Avec l’aide d’experts internationaux en la matière, l’ensemble des infrastructures sensibles cannoises a été étudié avec minutie dans le but d’optimiser la sécurité des sites et de protéger la population. Les bâtiments publics sensibles et les lieux de rassemblement de personnes ont vu leur sécurisation renforcée (311 boutons alarme reliés au Centre de protection urbaine ont par exemple été installés), la police municipale a été formée à la gestion des crises majeures et équipée de nouveaux moyens (gilets pare-balle et pare-balle d’arme de guerre, pistolets automatiques 9 mm, entrainements intensifs au tir, herses, portiques et détecteurs de métaux, poste de police mobile) et un plan municipal de détection de la radicalisation islamiste a été mis en place.

Après un premier plan de formation du personnel (2016/2018) durant lequel la Mairie de Cannes a formé en moyenne 1 300 agents et assuré 5 124 jours de formation par an, la commune vient de lancer un nouveau plan triennal pour rendre le service public communal encore plus performant. Cette nouvelle phase (2019/2021) s’articule notamment autour de l’accroissement des compétences et expertises des agents pour améliorer la qualité de service, et permettre leur épanouissement professionnel afin de renforcer le bien-être individuel et l’efficacité au bénéfice de la collectivité.

Avec David Lisnard, Cannes se donne tous les moyens de protéger la Ville contre les risques majeurs dont celui du terrorisme avec méthode et pragmatisme.

Consultez tous les articles > En action, Pour Cannes

Google Analytics Alternative