Accueil > En action > Prévention des risques majeurs : les professionnels du littoral engagés dans la gestion du risque tsunami

Prévention des risques majeurs : les professionnels du littoral engagés dans la gestion du risque tsunami

David Lisnard a présenté cette semaine la Charte Tsunami / Submersion Marine qui fédère et responsabilise les professionnels travaillant sur le littoral en les intégrant au dispositif global de prévention et de protection mis en place et décliné pour chaque risque majeur depuis les inondations de 2015.

À travers cette charte, les professionnels du littoral s’engagent à être inscrits sur la liste des contacts du réseau municipal de diffusion « Cannes Alerte », à être attentifs aux signes avant-coureurs d’un tsunami, à afficher la carte identifiant les zones refuges, à préparer un kit d’urgence et à suivre une formation auprès de la Mairie de Cannes afin de mieux appréhender ce risque, et activer l’organisation au niveau local en cas d’alerte.


« Outre les grands aménagements structurants, tels que des digues, et les systèmes d’alerte connectés rapides, fiables et précis à destination de la population, la formation civique de chacun est un élément fondamental pour lutter contre tous les risques majeurs. Tout part du citoyen : savoir se mettre à l’abri, aider son voisin à se protéger puis faciliter le travail des services spécialisés.»

Région innovante et proactive contre les inondations et le terrorisme, Cannes est aussi l’un des premiers territoires à avoir mené des exercices grandeur nature sur le risque tsunami pour mieux protéger les populations, les professionnels et leurs outils de travail afin d’augmenter la capacité de résilience et éviter ainsi le fatalisme car de nombreux leviers permettent de réduire l’impact de ces crises.
Je reste persuadé que l’approche de gestion des risques majeurs sera un des grands thèmes des politiques publiques des années à venir, ne serait-ce que par le réchauffement climatique qui accentue les phénomènes.


Il est absolument essentiel de sortir des cloisonnements pour que les services de l’État et spécialisés, les collectivités et les populations travaillent main dans la main. Car la gestion du risque est toujours une chaîne : une chaîne de prévention, d’assistance, de secours, de réparation » a notamment expliqué David Lisnard.

Par sa configuration géographique, avec ses 15 km de littoral côtier (îles de Lérins inclues), Cannes est exposée au risque de submersion (inondation temporaire de la zone côtière par la mer ou surélévation du niveau moyen de la mer) et de tsunami (série de vagues de grande longueur d’ondes toutes les 10 à 30 minutes) de deux types :
– l’un pouvant être causé par un phénomène local tel qu’un séisme ou un glissement sous-marin avec risque de submersion dans les 15 à 30 minutes ;
– l’autre pouvant être engendré par un séisme au large de l’Algérie avec un impact côtier dans les 60 à 100 minutes.

Consultez tous les articles > En action

Google Analytics Alternative