Accueil > Dans les médias > Pour Cannes > Sales and the City : la Ville dope les soldes d’hiver !

Sales and the City : la Ville dope les soldes d’hiver !

Nice-Matin (7 janvier 2020).

En réitérant son opération séduction au profit du commerce de proximité et en recrutant « un manager de centre-ville », Cannes met le paquet pour booster l’attractivité de ses enseignes.

Près de 300 commerçants du centre-ville ont été mobilisés autour de cette action dont près de 150 seront ouverts ce premier dimanche de soldes. Défendre le commerce de vitrine, c’est le cheval de bataille du Maire David Lisnard. « Le commerce de proximité est d’intérêt général en termes de mode de vie. C’est de l’intérêt civilisationnel, de la convivialité, de l’échange. L’e commerce est un bulldozer… Ce qui me désole, c’est la distorsion de concurrence au niveau fiscal et social. Il faut rééquilibrer, donner de l’oxygène au commerce physique ».

Alors pourquoi ne pas utiliser les techniques marketing de la grande distribution ? David Lisnard rêve de « théâtraliser les rues, avec des ambiances olfactives ou sonores ». À l’image de la rue Félix-Faure qui va devenir (scoop !) Cours Félix-Faure. Pour autant, l’inquiétude plane. « On va vers des années violentes pour le petit commerce. On verra des fermetures… ». En armes de séduction massives, du stationnement attractif, un espace public embelli, une agressivité commerciale sur les marchés étrangers et… le recrutement inédit d’un « manager de centre-ville »…Cannes le vaut bien.

Consultez tous les articles > Dans les médias, Pour Cannes

Google Analytics Alternative