Accueil > Mon projet par thématiques > Une nouvelle énergie pour la famille

Une nouvelle énergie pour la famille

Les engagements concrets de David Lisnard dans le domaine de la famille, du lien parental et intergénérationnel.

  • Une délégation relative à la politique familiale sera créée  avec pour l’élu qui en aura la charge l’objectif de coordonner l’ensemble des actions propre à favoriser l’épanouissement des familles.

 

La petite enfance :

  • Regrouper en un pôle d’accueil unique les services aux familles (inscriptions en crèches, aides à la parentalité, etc.) ;
  • Encadrer les tarifs des cantines : le tarif des cantines est assumé à la fois par la ville à hauteur de 55% (prix du repas 3.17 € pour les maternelles et 3.39 € pour les élémentaires) et par les parents à hauteur de 45% (prix du repas 2.80 € pour les maternelles et les élémentaires). Le prix des repas évolue d’environ 10 cts par an correspondant à l’inflation (2%). David LISNARD s’engage à préserver le pouvoir d’achat des familles en conservant cette même proportion de répartition du prix du repas ;
  • Soutenir le maintien du « quotient familial » ou du « taux d’effort » pour les tarifs des crèches et des activités périscolaires et extrascolaires ;
  • Adapter les horaires et le fonctionnement des services publics, notamment les crèches, aux contraintes des actifs ;
  • Continuer le développement des crèches pour réduire les délais d’attente (95 demandes en attente en 2012 et 13 en 2013) ;
  • Privilégier le bio et les produits issus de l’agriculture locale dans les cantines scolaires ;
  • Développer l’initiation au bridge pour les enfants dans les écoles à l’instar des échecs pour aider au développement de la mémoire et de la concentration ;
  • Améliorer l’accueil et les activités en centres de loisirs et augmenter leurs capacités d’accueil afin de satisfaire un plus grand nombre de demandes ;
  • Soutenir le réseau « troctagarde » pour le dépannage des familles ;
  • Conventionner avec les crèches privées, les structures multi accueil ou les micros crèches,  pour réserver systématiquement  des berceaux pour la Ville (ce que la Ville  a effectué avec les crèches Lollipop et Lilipuce et la crèche du rivage (36 places dont 20 réservées par la Ville de Cannes) ;
  • Faciliter la mobilité par le développement des transports en commun pour mieux desservir les quartiers et réduire l’attente (cf dossier de presse transport du 13 mars).

 

La prévention et la protection :

  • Continuer d’accompagner le parcours des femmes et de leur(s) enfant(s) après leur sortie de la Villa Baltz (réservée aux femmes battues ou en difficultés « en rupture brutale de logement ») ;
  • Aider à la protection de l’enfance en renforçant le travail en réseau des professionnels ;
  • Renforcer la prévention médicale des enfants inscrits en petites et moyennes sections de maternelle, en y ajoutant le dépistage de l’autisme encore trop peu pris en compte ;
  • Aider à l’intégration des enfants handicapés et apporter un soutien parental ;
  • Militer en faveur du dépistage des conduites addictives dès le collège et au lycée (David Lisnard soutient d’ailleurs la proposition d’Eric Ciotti en faveur d’un dépistage obligatoire de la drogue au lycée).

La parentalité :

La parentalité doit permettre de retrouver des repères structurants au sein d’une société en mouvement. Poser la question de la famille revient donc à poser celle de l’évolution de sa structure, de son éclatement, de ses incidences sociales.

David Lisnard souhaite soutenir la parentalité par un accompagnement spécifique des adolescents :

  • Apporter une meilleure lisibilité des soutiens en fédérant dans un même lieu les différents services et prestations dédiés aux familles ;
  • Coordonner les interventions des professionnels et des structures associatives qui travaillent avec  la Ville de Cannes ;
  • Professionnaliser les parcours et adapter les formations des personnels intervenant dans ce domaine ;
  • Lutter contre l’absentéisme dès le plus jeune âge dans les établissements en sollicitant le Ministère pour mettre en place d’un dispositif d’éducation prioritaire dans certaines écoles qui permet de renforcer l’encadrement (dispositif déjà mis en place dans trois collèges à Cannes : Les Vallergues, Gérard Philipe et les Muriers) ;
  • Assurer une orientation personnalisée vers les services spécialisés ;
  • Instaurer pour un an la gratuité des bus pour les adolescents de 14 ans (l’année où la question se pose du déplacement en scooter).

L’insertion comme soutien aux familles :

Il est important de soutenir et de renforcer le dispositif « Contrat de familles » qui a valu à la Ville de Cannes d’être primée au niveau national et qui associe, la famille et l’enfant dans un contrat d’accompagnement individualisé avec un tutorat et des aides concrètes, soit éducatives, soit médico-sociales (342 enfants suivis depuis 2006, 36 nouveaux contrats en cours chaque année).

David Lisnard souhaite que soit pérennisé pour Cannes le fonds d’intervention de la Politique de la Ville autour de quatre objectifs prioritaires :
– Réduire les inégalités ;
– Lutter contre les discriminations ;
– Favoriser l’intégration sociale et professionnelle ;
– Rétablir l’égalité des chances ;

Parmi les mesures en appui de cette volonté, il souhaite :

  • Soutenir le financement du permis de conduire en contrepartie d’heures d’intérêt général consacrées à la collectivité ou à des associations locales référencées ;
  • Systématiser l’intégration dans les marchés publics de la clause sociale d’embauche (article 14 du Code des marchés publics) au profit des Cannois à la recherche d’un emploi ;
  • Renforcer l’insertion sociale et professionnelle organisée aujourd’hui autour du Chantier école de Ranguin sur la filière bois, du chantier d’insertion cuisine sans frontière et du chantier d’insertion résine ;
  • Renforcer le contenu du carnet éducatif et citoyen qui comprend notamment la charte de la diversité.

L’éducation et la formation :

« Pour l’avenir de notre cité, il faut garder nos jeunes à Cannes. C’est pourquoi, nous agirons pour permettre à ceux qui le désirent de se former et de rester vivre à Cannes. Le campus universitaire sera LE grand projet du mandat » David Lisnard.

Le campus universitaire à la Bocca prévoit :

  • La construction de deux bâtiments dédiés à l’enseignement supérieur, un restaurant universitaire de 450 places et 150 logements étudiants ;
  • Des filières de formation en adéquation avec notre tissu économique : tourisme et nautisme, cinéma et technologie du numérique, journalisme et communication.

 

Les personnes du bel âge, du grand âge et leur famille :

  • Développer la domotique pour les personnes en perte d’autonomie pour favoriser le plus longtemps possible le maintien à domicile des personnes âgées. Il s’agit d’utiliser la haute technologie au service des personnes les plus dépendantes ;
  • Accorder la gratuité aux personnes âgées de plus de 65 ans à revenus modestes ;
  • Développer la formation du personnel dans les métiers d’avenir d’accompagnement du lien social et intergénérationnel ;
  • La réalisation d’un nouveau Foyer-logement pour les personnes âgées autonomes afin de répondre à une demande croissante (trois à ce jour proposant plus de 540 séances d’animations et 1039 heures pour 3 789 participants) ;
  • Mettre en œuvre un plan de rénovation et de modernisation des foyers-logement municipaux pour le confort des résidents ;
  • Poursuivre la modernisation des locaux de neuf Clubs Bel Age ;
  • Développer des animations: pérenniser les squares dansants l’été et créer des thés dansants l’hiver pour offrir des animations toute l’année et prévenir l’isolement chez nos ainés ;
  • Optimiser les moyens du CCAS en tant que premier interlocuteur social de la population cannoise par sa proximité et son attachement communal (1 241 personnes âgées accompagnées, 1 745 inscrits dans le cadre du Fichier Prévention Isolement, 643 participants aux fêtes de fin d’année, 1 200 paniers gourmands distribués, plus de 109 923 repas servis dans le cadre du maintien à domicile, etc.) ;
  • Développer le soutien aux aidants des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ;
  • Aider à la définition de projets d’établissements au sein des foyers-logement ;
  • Lutter contre l’habitat indigne.

David Lisnard veut que « rien ne soit négligé pour que nos aînés ne se sentent pas isolés en raison de leur âge, de leur condition socialeou de leur santé. Les actions que je propose participeront au « bien vivre ensemble » et renforceront l’autonomie de nos séniors, dans le respect de leur besoin ».

Améliorer la qualité de vie de nos séniors, c’est également renforcer leur pouvoir d’achat, à l’instar de la renégociation que David Lisnard a conduite dans le cadre du contrat du prix de l’eau potable avec le délégataire qui a abouti à une baisse notable du tarif  de23% en moyenne au profit de tous les usagers.

Enfin, David Lisnard poursuivra le développement et la modernisation des espaces publics avec l’implantation de bancs publics permettant le repos, le lancement d’un plan de rénovation des trottoirs sur l’ensemble de la ville pour une circulation plus sécurisée et confortable des piétons, la poursuite du plan de mise en accessibilité des toilettes publics.

Animation :

  • Réaliser une salle des fêtes. Respecter la notion de famille, c’est aussi favoriser les moments de convivialité. Aussi, David Lisnard s’engage à créer une salle des fêtes municipale à la Bocca pour permettre aux familles cannoises de fêter des évènements privés (mariages, baptêmes, etc.) ;
  • Créer un « Espace jeunes » en centre ville avec une salle de concerts, des activités culturelles et sportives, un service de prévention et santé etc. ;

Enfin toutes ces mesures doivent s’accompagner d’une modernisation de l’administration communale, qui plus que jamais doit être au service de la population. Il souhaite donc rendre  les services municipaux plus accessibles aux familles et aux foyers d’actifs avec une Mairie 7/7. L’objectif est d’accroitre le nombre de services publics dématérialisés en ligne accessibles jour et nuit, 365 jours par an afin de faciliter la vie des citoyens et des familles.

La mission prioritaire de David Lisnard sera d’œuvrer pour une ville d’harmonie et de progrès, sereine et prospère, basée sur des individus partageant un socle commun de valeurs et notamment celle d’aimer leur ville.

Selon lui, « C’est à partir de ce lien retrouvé, renforcé, et respecté que nous pourrons envisager l’avenir d’une façon harmonieuse et apaisée autour des nombreuses solidarités intergénérationnelles, qu’elles soient d’ailleurs familiales ou non, ascendantes ou descendantes ».

Tel est l’esprit de sa démarche qui fera demain partie intégrante de l’exercice de son mandat municipal s’il a l’honneur de présider aux destinées de la ville de Cannes.

Consultez tous les articles > Mon projet par thématiques

Google Analytics Alternative