Accueil > En action > Pour Cannes > Victoire du 8 mai 1945, le prix de la liberté

Victoire du 8 mai 1945, le prix de la liberté

David Lisnard présidait lundi les cérémonies du souvenir de la Victoire du 8 mai 1945 en rendant hommage aux combattants qui ont livré leur vie, leur sang, pour que la France retrouve le chemin de la liberté.

Ramenant l’événement à l’actualité, David Lisnard a notamment rappelé qu’on « ne sert pas la paix en se donnant bonne conscience. On sert la paix en hiérarchisant les menaces et en luttant contre les ennemis de nos intérêts et, a fortiori, de notre liberté ».

Dans son discours, le maire de Cannes a également souligné combien « la fidélité à l’héritage du 8 mai 1945 doit nous amener à réformer l’Europe pour la sauver et la relancer. »

Enfin, avant d’interpeller la jeunesse sur la grande leçon de cette page d’histoire : « l’engagement cimente le sentiment d’appartenance d’une génération », David Lisnard a très justement rappelé que « le vide de perspective, la perte de sens, l’absence de fierté collective font le lit des idéologies radicales, en premier lieu en ce début de XXIe siècle au totalitarisme islamiste qui tente de prospérer partout dans le monde. »

David Lisnard a ensuite procédé au traditionnel dépot de gerbes en hommages aux combattants morts pour la France et notre liberté.

Consultez tous les articles > En action, Pour Cannes

Google Analytics Alternative