Accueil > A la Une > En action > Pour Cannes > Agression de policiers à l’arme blanche : David Lisnard immédiatement sur place, au côté des agents

Agression de policiers à l’arme blanche : David Lisnard immédiatement sur place, au côté des agents

Lundi matin, trois agents de la Police nationale ont été agressés à l’arme blanche par un individu qui a pu être neutralisé. David Lisnard s’est immédiatement rendu au Commissariat central de Cannes et a exprimé une nouvelle fois son soutien, aux forces de l’ordre.

Le jour même, à 14 heures 30, le maire de Cannes publiait d’ailleurs un état de la situation :

« Une équipe de quatre policiers nationaux qui prenaient leur service a été attaquée à 6h35 ce matin devant le commissariat central de Cannes.

Deux policiers, une femme et un homme, ont reçu de violents coups de couteau heureusement dans leur gilet pare-balles, et n’ont pas de blessures physiques. Leurs deux collègues ont utilisé leur arme à feu pour neutraliser l’assaillant, actuellement hospitalisé.

L’auteur des faits a déclaré agir ‘’pour le prophète’’. Le Parquet précisera dans les prochaines heures la qualification pénale de l’agression. L’assaillant est un individu algérien de 37 ans qui possèderait un titre de séjour délivré en Italie et qui séjournait régulièrement à Cannes. Il ne serait pas spécialement connu des services de police.

Je veux d’abord, avec l’ensemble du Conseil municipal de Cannes, confirmer mon soutien plein et entier à nos forces de l’ordre et particulièrement aux policiers agressés au couteau ainsi qu’à leurs collègues qui ont réussi à le maîtriser.

Grâce à leur grand professionnalisme, à leur réactivité et à leurs équipements, aucun d’entre eux n’a été blessé. La riposte a été à la hauteur de l’agression. J’ai à ce titre toujours défendu les forces de l’ordre quand elles étaient dans l’obligation de répliquer en cas d’atteinte à leur intégrité physique, comme je l’ai fait à deux reprises ces derniers mois quand des policiers municipaux ont dû faire usage de leur arme à feu face à leurs agresseurs.

Un tel phénomène ne nous surprend pas. Nous y sommes confrontés à Cannes depuis longtemps et sommes préparés en conséquence en organisant régulièrement des exercices grandeur nature liés au risque terroriste, le dernier datant d’il y a un mois à peine. Nous ne devons pas non plus banaliser ce type d’attaques qui tendent à se multiplier sur le territoire national, notamment à l’encontre de nos policiers et nous devons prendre la mesure de leur gravité.

Je souhaite répéter la nécessité d’une action régalienne effective, méthodique et constante, loin du théâtre politique, des discours de circonstances et de l’émotion collective.

Cette action doit  être intransigeante sur le plan policier et aussi sur le plan judiciaire pour mener une lutte sans merci contre tous ceux qui cherchent par tous les moyens à nous terroriser, à nous soumettre, à nous tuer.

Elle doit être complétée par un véritable combat culturel au sens large pour faire respecter notre civilisation, notre mode de vie et ne plus subir ceux qui haïssent la France ».

Consultez tous les articles > A la Une, En action, Pour Cannes

Google Analytics Alternative