Accueil > Prises de parole > David Lisnard demande au Ministre de l’Intérieur le renfort de Policiers Nationaux

David Lisnard demande au Ministre de l’Intérieur le renfort de Policiers Nationaux

« Alors qu’a eu lieu aujourd’hui un deuxième braquage de bijoux en 5 jours dans l’hypercentre de Cannes, il est plus que temps que le Gouvernement, déjà alerté à plusieurs reprises par la municipalité, assume ses responsabilités en matière de lutte contre une forme d’insécurité préjudiciable à notre ville, notamment à ses commerçants.

Nous sommes en effet à Cannes face à un paradoxe : d’un côté les rues de la ville n’ont jamais été si sûres, de l’autre un développement de braquages, dont certains spectaculaires et à fort impact médiatique, expose nos commerçants à de graves dangers  face à des délinquants armés, et peut nuire à l’image, donc à l’attractivité touristique de la destination, au détriment de l’emploi.

Face à cette situation comme à d’autres phénomènes qui laissent apparaître un retrait de la Police Nationale, le désengagement de l’Etat dans les forces de l’ordre à Cannes ne peut plus durer.

Les effectifs de la Police Nationale diminuent sans cesse. La Police Municipale ne peut – y compris juridiquement – assurer des missions (ordre public, enquêtes, lutte contre les braquages, etc) qui relèvent des compétences exclusives de la Police Nationale.

Or, celle-ci ne dispose plus manifestement des moyens suffisants et cette carence de l’Etat, accentuée par les effets dangereux de la nouvelle politique pénale de la Garde des Sceaux qui renforce le sentiment d’impunité des délinquants, devient véritablement problématique. Il en va en effet du développement économique de notre ville et donc de l’emploi, avant tout basé sur le tourisme dans une ville qui accueillait 1,9 millions de visiteurs et 244 150 congressistes l’année dernière, secteur particulièrement impacté par les effets d’une image d’insécurité croissante, malgré toute la compétence et la motivation des personnels du Commissariat central.

La municipalité a engagé de très importants efforts pour contribuer à améliorer la sécurité :

  • Pour la dissuasion et le contrôle, 349 caméras implantées à la fin juin 2013, soit plus d’une caméra pour 216 habitants, toutes reliées au centre de protection urbain qui fonctionne 24h/24 et 7j/7. Cannes dispose ainsi aujourd’hui du réseau de caméras le plus dense de France proportionnellement à la population.
  • Augmentation des effectifs de Police Municipale avec 241 agents et ASVP  à ce jour contre 155 en 2001. Là aussi, Cannes a la plus importante Police Municipale de France au prorata des habitants.

Mais juridiquement, la Commune ne peut se substituer à l’Etat en matière d’ordre public, d’enquête et de lutte contre la criminalité, qui seul en a la compétence. A titre d’exemple, les textes en vigueur aujourd’hui ne permettent pas à la Police Municipale d’interpeller directement les braqueurs. En revanche, sa présence renforcée dans les rues de la ville, en bonne coordination avec la Police Nationale, a permis d’obtenir des résultats spectaculaires contre la délinquance quotidienne.

On comptait 8115 faits constatés de délinquance de voie publique en 2001 à Cannes, et 3074 en 2012.  Tous les efforts qui ont été faits et qui ont permis depuis 12 ans de faire diminuer de plus de 60% le nombre de faits de délinquance sur la voie publique à Cannes ne doivent pas être gâchés !

La sécurité des Cannois, habitants, commerçants, comme de nos visiteurs, est une priorité.

Il faut que le Ministère de l’Intérieur entende notre réalité, change très vite d’approche et soutienne ici la Police Nationale ainsi que les efforts considérables de la municipalité qui a développé à sa charge et donc à la charge des contribuables cannois, la vidéo protection, le renforcement des effectifs de la Police Municipale tout en respectant les prérogatives de la Police Nationale, dans ce domaine pourtant avant tout du ressort gouvernemental.

C’est urgent et prioritaire. »

David LISNARD

Consultez tous les articles > Prises de parole

Google Analytics Alternative