Accueil > A la Une > En action > Pour Cannes > Gestion municipale : Cannes classée dans le Top 10 des grandes villes les mieux gérées de France

Gestion municipale : Cannes classée dans le Top 10 des grandes villes les mieux gérées de France

Dans le cadre de l’audit LOCALNOVA pour l’exercice 2019, Cannes se classe dans le Top 10 de villes de plus de 100 000 habitants (population DGF prise en compte) les mieux gérées de France et reçoit la note exceptionnelle de 19/20. Cette appréciation extrêmement positive assoit le statut d’exemplarité financière de Cannes grâce au respect scrupuleux des principes budgétaires de la «rigueur bénéfique» impulsés par David Lisnard dès 2014. La démarche cannoise, à la fois rationalisée, méthodique et rigoureuse, est la démonstration qu’il est possible de désendetter la commune et maintenir un haut niveau d’investissement au service des habitants sans recourir au levier des impôts. Avec en 2019 une baisse record de 55,51 M€ de la dette communale en cumulé depuis 2014 et 63,5 M€ d’investissements dans la sobriété fiscale, la Mairie de Cannes a réussi le pari de protéger les contribuables et dynamiser la ville pour améliorer la qualité de vie des Cannois, préparer l’avenir et préserver les générations futures. 

La recherche permanente de la performance publique au service des administrés

Cette note très élevée de 2A+ récompense l’ensemble des services municipaux, tous concernés par la recherche de performance publique. Celle-ci repose sur le socle fondamental de la « rigueur bénéfique » mis en œuvre par David Lisnard, maire de Cannes, depuis 2014 : forte baisse de la dette communale, diminution des dépenses de fonctionnement (-20% soit 43,2 M€ économisés entre 2014 et 2021), aucune augmentation des taux des impôts communaux et aucune remise en cause des abattements fiscaux. Ce 19/20 consacre les résultats de la politique budgétaire de Cannes : au-delà d’une simple volonté, c’est la persévérance, la continuité sur le long terme et le renforcement des efforts effectués chaque année qui sont reconnus.

Une sobriété fiscale absolue

A contre-courant du pouvoir central, cette démarche volontariste d’optimisation de la gestion financière a fait l’objet d’un satisfecit remis par la Chambre Régionale des Comptes dans son rapport de 2018, validant ainsi la méthode cannoise. Malgré la diminution des dotations de l’Etat et l’augmentation des prélèvements de péréquation, les jugent relèvent que « la situation financière de la Ville de Cannes est satisfaisante. La commune dégage une épargne brute importante, qui lui permet de financer le remboursement de sa dette et une partie de ses investissements. » Par ailleurs, la non-augmentation des taux communaux d’impôt et le maintien des abattements ont été salués par la Chambre Régionale des Comptes qui indique « qu’à la différence d’autres communes de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, la Mairie de Cannes n’a pas réduit ces abattements pour compenser la diminution des dotations de l’Etat ». L’Agglomération Cannes Lérins, présidée par David Lisnard, est également l’une des très rares intercommunalités françaises à ne pas avoir instauré de fiscalité additionnelle sur les ménages. Avec cette politique fiscale volontariste, Cannes figure parmi les villes de sa strate où les taux des impôts du bloc communal (commune et intercommunalité) sont désormais les plus bas de France, au profit du pouvoir d’achat des résidents et de l’attractivité de la ville.

Alors que l’Etat poursuit ses ponctions sur le budget communal, la Mairie de Cannes a dégagé en 2019 un excédent budgétaire de 53,4 M€, contre 47 M€ en 2018, soit une amélioration de 6,4 M€. Cette approche municipale vertueuse et rigoureuse permet de dégager des marges de manœuvre financière et une forte capacité d’autofinancement pour affronter la crise, tout en continuant à désendetter et investir.

Une démarche vertueuse qui permet des investissements au service de l’humain

Dans le contexte financier difficile que connaissent les collectivités, la Mairie de Cannes a réussi en 2019 la prouesse de faire reculer la dette communale de plus de 55,51 M€ en six ans, faisant passer cet encours sous le seuil des 200 M€. Cet objectif ambitieux était initialement prévu en fin d’exercice 2020. Au 31 décembre 2021, la baisse de la dette atteindra -60 M€ (soit -34% par habitant).

En outre, la Municipalité a poursuivi ses économies de gestion par la baisse des dépenses de fonctionnement (-37% entre 2014 et 2021). En effet, la lutte contre les gaspillages et la maîtrise des dépenses courantes sont, également, des engagements clés du projet de l’action de David Lisnard.

Grâce à ces belles performances, la Mairie de Cannes a pu développer une politique sociale avancée et investir dans tous les quartiers, en faveur de la qualité de vie et de l’attractivité : 65,3 M€ ont été votés au budget 2019 pour exécuter l’ambitieux projet de mandat du maire de Cannes. Embellissement du centre de la Bocca, création du campus universitaire de la Bastide Rouge, rénovation des Allées de la Liberté, réaménagement du boulevard Gazagnaire, modernisation des plages de la Croisette, tous ces investissements, et bien d’autres, ont été réalisés ou engagés en 2019 pour rendre Cannes plus agréable à vivre, plus dynamique et attractive.

Depuis 2014, 415,7 M€ ont été investis par la Municipalité. Plus que comptable, la finalité du projet cannois est humaine, au service de tous et pour préparer l’avenir.

Tenir les engagements et redonner de la crédibilité à la parole publique

Cette évaluation financière pour l’exercice 2019 de l’institut Localnova, spécialiste des finances locales, confirme la performance de la Mairie de Cannes et la concrétisation de la vision globale de David Lisnard : une ville saine, qui maîtrise son budget, tournée vers l’avenir.

En aucun cas l’équipe municipale ne perd ses objectifs de vue : reconstruire des finances communales solides, protéger les contribuables et les générations futures, et réaliser un programme d’investissements massif pour renforcer l’attractivité de la ville et améliorer la qualité de vie.

La démarche cannoise est la démonstration qu’il est possible de ne pas tomber dans la facilité de l’excès de dépense publique, de ne pas recourir à la pression fiscale et à l’endettement, grâce à une orthodoxie financière responsable, performante et positivement économe. Enfin, elle permet de redonner de la crédibilité à la parole publique par des engagements tenus avec méthode et certifiés.

Consultez tous les articles > A la Une, En action, Pour Cannes

Google Analytics Alternative