Accueil > En action > Pour Cannes > Hydrogène : David Lisnard interpelle la ministre de la Transition écologique

Hydrogène : David Lisnard interpelle la ministre de la Transition écologique

Depuis 2014, l’engagement de David Lisnard pour la cause environnementale se traduit par des actions concrètes, innovantes, et transversales. Il a ainsi souhaité que Cannes et la Communauté d’agglomération Cannes Lérins soient « pionnières en matière de fabrication et  d’utilisation d’hydrogène vert par le déploiement d’une chaîne complète d’unité décarbonnée, à l’échelle de l’ensemble des secteurs de transports : routier, maritime, aérien ». Or, si les pouvoirs publics incitent au développement de l’hydrogène vert (production par électrolyse) et lancent des appels à projet avec financement à la clé, le code de l’énergie ne considère toujours pas l’hydrogène comme une énergie renouvelable.

Dans un courrier adressé le 3 décembre à la ministre de la Transition écologique, David Lisnard faisait savoir sa volonté de répondre à l’appel à projets « Écosystèmes territoriaux hydrogène » au nom de la Communauté d’agglomération Cannes Lérins mais faisait état de l’insécurité juridique manifeste portant sur la capacité pour une Collectivité de participer à une société de production de ladite énergie étant donné qu’elle n’est pas reconnue comme énergie renouvelable par le code de l’environnement. Il lui était ainsi demandé de lever cette « incohérence  en ajoutant un simple mot dans le décret ».

Ainsi, comme le dit David Lisnard, «  les discours nationaux (annonce du plan hydrogène) ne seraient plus contredits par la réglementation nationale. Pourtant, à ce jour, après plusieurs alertes orales et écrites de ma part auprès du ministère, le texte n’est toujours pas mis à jour et nous avons reçu une réponse sibylline. Ceci illustre un quotidien fait de ce genre de blocages kafkaïens qu’affrontent tous les maires, mais aussi chacun de nous comme administré (les réglementations – y compris celles que nous devons faire appliquer dans les procédures municipales – sont parfois tellement lourdes) et bien sûr les chefs d’entreprises et leurs équipes.

Cela n’empêche pas la démarche cannoise innovante pour l’hydrogène de poursuivre son chemin mais montre bel et bien que rien n’est fait pour faciliter les initiatives locales au niveau de l’État. Comme le dit David Lisnard, « La prochaine révolution sera celle de la simplicité pour la clarté et l’efficacité ! et il y a du boulot ».

Consultez tous les articles > En action, Pour Cannes

Google Analytics Alternative