Accueil > A la Une > En action > Pour Cannes > Prévention : Cannes renforce ses actions contre le risque de tsunamis et de submersions marines

Prévention : Cannes renforce ses actions contre le risque de tsunamis et de submersions marines

Depuis 2014, David Lisnard mène une politique volontariste, méthodique et innovante en matière de prévention et de gestion des risques majeurs, dont le risque tsunami. Dans le prolongement des actions déployées afin de protéger et sensibiliser les populations, la Municipalité de Cannes, en partenariat avec le Centre d’Alerte aux Tsunamis (CENALT), étend sa Charte de gestion du risque tsunami aux kiosquiers et hôteliers cannois. Cette mesure permet de fédérer l’ensemble des professionnels du littoral autour des bonnes pratiques à adopter en cas d’alerte. Par ailleurs, la Mairie de Cannes met en place une signalétique d’évacuation dédiée au risque tsunami, une première en France métropolitaine. Cet outil opérationnel entre 2022 et 2023 sera déployé tout le long du littoral cannois et indiquera l’itinéraire le plus pertinent pour diriger les personnes vers les zones refuges. Vendredi 5 novembre, un exercice d’alerte au tsunami sur la Croisette a déjà permis d’expérimenter l’efficacité du dispositif de prévention complet, y compris de la nouvelle signalétique. Ces initiatives s’inscrivent dans la continuité des actions municipales pour renforcer la culture du risque et contribuent ainsi à améliorer la résilience du territoire cannois.

« Grâce à un travail méthodique et l’application de bons comportements, des évènements potentiellement dramatiques peuvent s’appréhender avec sérénité en limitant les dégâts matériels et surtout en évitant les pertes humaines. C’est tout l’objet de la démarche pionnière et civique de gestion des risques majeurs, et notamment du risque tsunami et submersion marine, engagée par la Mairie de Cannes. Outre la multiplication des dispositifs et des moyens humains, la formation civique et l’implication concrète de chacun sont fondamentales pour agir efficacement face à une situation d’urgence.» David Lisnard, maire de Cannes et président de l’Agglomération Cannes Lérins

 

Le risque tsunami : une réalité à laquelle se confronte le territoire cannois

 Par sa configuration géographique, avec ses 15 km de littoral côtier (îles de Lérins comprises), Cannes est exposée au risque de submersion (inondation temporaire de la zone côtière par la mer ou surélévation du niveau moyen de la mer) et de tsunami (série de vagues de grande longueur d’ondes toutes les 10 à 30 minutes) de deux types :

  • l’un pouvant être causé par un phénomène local tel qu’un séisme ou un glissement sous-marin avec risque de submersion dans les 15 à 30 minutes ;
  • l’autre pouvant être engendré par un séisme au large de l’Algérie avec un impact côtier dans les 60 à 100 minutes.

Une charte de gestion du risque tsunami étendue à l’ensemble des professionnels du littoral cannois

Bien que limité, le risque tsunami à Cannes est réel. Face à cette menace, David Lisnard a fait de la Ville une référence nationale en matière de prévention des risques majeurs et notamment des risques tsunami et submersion marine.

 Afin de protéger au mieux les populations, la Municipalité a fédéré en 2019 les délégataires d’activités balnéaires et nautiques autour d’une charte de gestion du risque tsunami, une première pour une commune en France métropolitaine. Aujourd’hui, la Mairie de Cannes étend la signature de ce document à l’ensemble des professionnels du littoral en impliquant les kiosquiers (journaux, glaciers, snacks) et les hôteliers cannois.

L’objectif de cette démarche est d’associer tous les opérateurs économiques du littoral cannois, exposés en première ligne face à la menace tsunami, au travail préventif engagé par la Municipalité pour développer les bonnes pratiques en cas d’alerte et sensibiliser les citoyens afin d’améliorer la résilience du territoire cannois. A ce titre, une formation spécifique leur sera prochainement dispensée par les services municipaux.

Une signalétique d’évacuation dédiée au risque tsunami pionnière en France métropolitaine

 Pour aller plus loin dans ses actions de prévention et de gestion du risque tsunami et submersion marine, la Mairie de Cannes a élaboré une signalétique d’évacuation destinée à la population. Pionnier en France métropolitaine et uniquement opérationnel sur le territoire de la Guadeloupe, ce nouveau dispositif sera déployé tout le long du littoral cannois à partir du premier trimestre 2022.

Trois types de visuels vont être mis en place sur le terrain pour orienter les personnes en dehors de la zone à risque, à plus de 5 mètres d’altitude et à plus de 200 mètres de la côte. Ceux-ci se composent de macarons en lave émaillée sur les zones à proximité du littoral (sorties de plages, quais…), d’adhésifs collés sur le mobilier urbain pour accompagner les personnes et de panneaux grands formats pour indiquer les zones dites « refuges » afin que la population les repère facilement.

Les pictogrammes conçus répondent aux normes de l’Organisation Internationale de Normalisation (ISO-20712) sur la signalétique des tsunamis et se présentent de la façon suivante :

Au total 21 zones refuges ont été identifiées dont cinq sur les îles de Lérins. Une nouvelle cartographie d’évacuation tsunami (cf annexes) a été élaborée par la Mairie de Cannes pour matérialiser les divers itinéraires à emprunter afin d’être guidé vers les sites sécurisés. Ce plan a, par ailleurs, été intégré dans le Document d’information communal sur les risques majeurs cannois (DICRIM).

La signalétique cannoise sera progressivement déployée entre 2022 et 2023. Au regard des normes environnementales strictes à respecter sur les îles de Lérins, ce dispositif y sera implanté ultérieurement.

Avec cette nouvelle mesure, la Mairie de Cannes prouve une fois de plus sa proactivité et son expertise en matière d’anticipation et de gestion des risques majeurs.

Un exercice d’alerte au tsunami grandeur nature pour expérimenter le dispositif complet

 Dans le cadre de la journée mondiale de sensibilisation au risque tsunami et afin d’éprouver l’efficacité du dispositif de prévention cannois, la Mairie de Cannes, en partenariat avec le CENALT, l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 et la Réserve communale de sécurité civile, a organisé un exercice d’alerte au tsunami vendredi 5 novembre 2021 matin dans les secteurs Croisette, rue Macé et rue des Serbes.

 Ainsi, des haut-parleurs situés sur les deux itinéraires ont diffusé des messages en boucle en français et en anglais invitant les riverains à évacuer le bord de mer et à rejoindre les sites refuges. L’occasion également pour la Municipalité d’implanter provisoirement sa nouvelle signalétique et de vérifier sa pertinence auprès des riverains.

 En outre, une enquête sera réalisée par les étudiants du Master Gestion des catastrophes et risques naturels de l’Université Paul-Valéry Montpellier 3 pour évaluer la procédure d’alerte et d’évacuation, étudier la perception de la population et, par conséquent, optimiser le dispositif complet.

Consultez tous les articles > A la Une, En action, Pour Cannes

Google Analytics Alternative