Accueil > A la Une > En action > Pour Cannes > Souvenir : les rafles du Vel d’Hiv à jamais dans les mémoires

Souvenir : les rafles du Vel d’Hiv à jamais dans les mémoires

Ce jeudi, comme il le fait chaque année, au cimetière de l’Abadie II, David Lisnard présidait, au côté des responsables de la communauté israélite de Cannes et des descendants des déportés durant la Seconde Guerre mondiale, la cérémonie d’hommage aux victimes des rafles de juillet 1942 à Paris, avec l’appui logistique des autorités de Vichy. Parqués au Vélodrome d’Hiver (Vel d’Hiv) avant leur transfert dans les camps de concentration et d’extermination notamment d’Auschwitz, hommes et femmes, enfants et vieillards, sont restés durant cinq jours sous un soleil de plomb, sans nourriture ni boisson à attendre le funeste sort qui leur était préparé au nom de leur foi.

Un moment d’émotion au cours duquel, David Lisnard a rappelé l’urgente et inlassable nécessité de lutter, en conscience, contre toutes les formes de racisme et contre l’inquiétante montée de l’antisémitisme.

 

Consultez tous les articles > A la Une, En action, Pour Cannes

Google Analytics Alternative