Accueil > A la Une > En action > Pour Cannes > Vie locale : dernière séance du Conseil municipal pour 2021

Vie locale : dernière séance du Conseil municipal pour 2021

Le conseil municipal cannois s’est réuni le 17 décembre pour la dernière fois de l’année. Au programme des élus, outre des délibérations relatives à l’activité courante de la collectivité, au renforcement des mesures de lutte contre la pollution dans le cadre du programme de développement durable, l’exposé du rapport d’orientations budgétaires retraçant les réalisations de 2021 et les perspectives pour 2022.

Pour voir la séance complète, cliquez ci-dessous

Bilan 2021 et orientations budgétaires 2022

La Mairie de Cannes consolide ses finances, préserve les contribuables et investit pour l’avenir. Malgré les incertitudes et toutes les difficultés affrontées. Une validation de la méthode de « rigueur bénéfique » menée par David Lisnard depuis 2014

Lors du rapport d’orientations budgétaires 2022 présenté vendredi 17 décembre 2021 en Conseil Municipal, David Lisnard a exposé le bilan comptable cannois de l’exercice 2021 et les perspectives financières 2022. Grâce aux efforts de rationalisation et de gestion méthodique des deniers publics mis en place dès 2014, la Mairie de Cannes affiche depuis huit ans une trajectoire et une solidité budgétaires exemplaires – reconnues et saluées par la Chambre Régionale des Comptes et les cabinets d’audits – qui se traduisent par une forte baisse de la dette communale, une totale sobriété fiscale pour préserver les contribuables locaux et des investissements massifs pour les générations futures tout en absorbant les conséquences des crises conjoncturelles. Le bilan 2021 conforte la stratégie financière impulsée par le maire de Cannes depuis le début de son premier mandat et crédibilise les orientations budgétaires responsables, prudentes, respectueuses du contribuable et réalistes prises pour l’année 2022. La « rigueur bénéfique » restera la priorité de la municipalité.

« La solidité des bilans comptables présentés depuis 2014 valide la stratégie financière cannoise et crédibilise les choix de la Mairie de Cannes. Malgré 5,2 millions d’euros de charges supplémentaires nettes liées à la crise Covid en 2021, la municipalité a poursuivi la baisse de la dette de -1 million d’euros et la parfaite maîtrise de ses dépenses de fonctionnement à -1,09% en euros constants, maintenu une totale sobriété fiscale, n’a pas créé d’impôt nouveau et a investi 63 millions d’euros pour rendre Cannes toujours plus attractive, rayonnante et agréable à vivre. Depuis huit ans, cette bonne gestion des comptes publics permet d’assainir les finances communales, de garantir un service public qualitatif et modernisé, d’améliorer le cadre de vie des habitants, mais aussi d’atténuer les effets de la crise sanitaire. Face aux incertitudes conjoncturelles, à l’inflation et à la hausse prévisible des taux d’intérêts, la municipalité préserve les intérêts des contribuables locaux, investit pour l’avenir des futures générations en adaptant ses dépenses de fonctionnement pour renforcer Cannes, une ville qui a de fortes charges d’attractivité, de centralité et de pauvreté. » David Lisnard, maire de Cannes

 

Tenir les engagements budgétaires annoncés pour reconstruire des finances locales saines et solides

Pour la huitième année consécutive, la démarche cannoise est la preuve qu’il est possible, quels que soient les aléas conjoncturels, économiques, météorologiques, terroristes ou sanitaires, de désendetter la commune pour préserver les contribuables et de maintenir un haut niveau d’investissement pour préparer l’avenir des générations futures. Ainsi, et quoi qu’il advienne, la Mairie de Cannes maintient le cap des économies de gestion tout en poursuivant le développement et l’attractivité de la ville et en garantissant un service public humanisé, incarné et modernisé.

En 2021, le respect scrupuleux des principes fondamentaux de la « rigueur bénéfique » a permis à la municipalité de poursuivre la baisse la dette communale de -1 M€ (-59,51 M€ depuis 2014). La capacité de désendettement s’établit à 3,98 années, soit un niveau largement inférieur au seuil d’alerte des 12 années fixé par l’Etat. Par ailleurs, des renégociations permanentes ont permis de ramener le taux moyen de l’encours de la dette de 2,22% en 2013 à 1,53% en 2021 et d’économiser 1,35 M€ de frais financiers annuels. En outre, 100% de l’encours de la dette communale est compris dans la Charte Gissler de bonne conduite et la Mairie de Cannes ne possède aucun emprunt dit « toxique ». Ce désendettement important continue alors que la baisse des dotations et les prélèvements sur les ressources fiscales décidés unilatéralement par l’Etat depuis 2013 pèsent sur les finances communales à hauteur de 157 M€.

L’optimisation de la gestion financière en 2021 a également permis d’absorber les 5,2 M€ de charges supplémentaires liées à la crise Covid pour protéger les Cannois et soutenir l’économie locale, d’afficher un excédent disponible de +46 M€ – un niveau équivalent à celui de 2020 (46,3 M€) – et d’engager 63 M€ de dépenses d’investissements pour dynamiser la ville et améliorer le cadre de vie des habitants. Ces dépenses d’équipement ont notamment été consacrées à la réalisation des phases 3 et 4 du projet BoccaCabana, à la modernisation du Palais des Festivals et des Congrès, à la finalisation du campus Georges Méliès, à l’aménagement du boulevard Gazagnaire (phase 2), l’embellissement de l’avenue de Grasse (phase 2), à la requalification des digues du Large et Laubeuf désormais dénommées Jetée Joséphine Baker ou encore à la requalification des Allées de la Liberté, etc.

Par ailleurs, la Mairie de Cannes a su maîtriser les dépenses de fonctionnement (-1,09% en euros constants) et les charges à caractère général par rapport à l’année de référence 2019 malgré les contraintes et obligations supplémentaires liées au Covid qui ont pesé sur les communes. Il en est de même pour les charges de personnel fortement limitées par des gains de productivité. Depuis 2014, cette stratégie s’est notamment concrétisée par la réduction des effectifs permanents (-168 agents) et la baisse du parc automobile communal (-123 véhicules).

A travers cette exemplarité, la Mairie de Cannes démontre qu’il est possible de ne pas tomber dans la facilité de la dépense publique, de recourir au levier fiscal et à l’endettement, grâce à une orthodoxie financière rigoureuse, performante et positivement économe. En outre, elle redonne de la crédibilité à la parole publique par des engagements tenus.

 

Pour 2022, des orientations budgétaires responsables, respectueuses des contribuables et réalistes

Cette solidité budgétaire, construite dès le début du premier mandat de David Lisnard, permet d’aborder sereinement l’exercice 2022 qui continuera à être impacté par les conséquences de la crise Covid. La Mairie de Cannes a bâti des orientations budgétaires prudentes. Celles-ci prévoient :

  • la baisse de -2 M€ de l’encours de la dette (pour atteindre -61,51 M€ au 31 décembre 2022 depuis le 1er janvier 2014), soit 193,48 M€ ;
  • un plan d’investissements de 68 M€ ;
  • la poursuite des efforts de maîtrise des dépenses réelles de fonctionnement à +1,38% à périmètre identique (-0,12% en euros constants) pour préserver les capacités d’autofinancement de la Ville et une évaluation prudente des recettes réelles de fonctionnement à +1,72%, à travers notamment l’augmentation des droits de mutations et de la taxe de séjour par rapport au budget primitif 2021. Ainsi, l’effet de ciseaux sera évité en 2022.

Ces objectifs s’inscrivent dans une totale sobriété fiscale (comme depuis 2014 !) avec la non-augmentation des taux communaux des impôts locaux, le maintien des abattements fiscaux et l’absence de surtaxe d’habitation sur les résidences secondaires.

Par ces orientations budgétaires responsables, respectueuses des contribuables et réalistes, dans un contexte économique et social qui continuera d’être dégradé, la Mairie de Cannes défend les contribuables cannois, soutient les plus fragilisés et améliore la qualité de service public. Par ailleurs, elle investit en faveur de l’attractivité et la compétitivité d’un territoire contrasté, avec de grandes disparités sociales et un taux de pauvreté historiquement élevé, de plus de six points supérieurs à la moyenne nationale, 20% contre 13,8%.

Ainsi, la finalité du projet cannois est humaine : protéger durablement les futures générations par la baisse de la dette communale, préserver immédiatement les contribuables par la non-augmentation des impôts locaux, proposer un service public toujours plus qualitatif pour tous.

Reconnue pour la qualité de sa gestion comptable, la Mairie de Cannes se voit attribuer chaque année d’excellentes notes qui consacrent sa politique budgétaire : 18,7/20 en 2020 par la Direction Départementale des Finances Publiques et 19/20 (2A+) dans le cadre des audits du cabinet LOCALNOVA.

 

Consultez tous les articles > A la Une, En action, Pour Cannes

Google Analytics Alternative